Traumatisée par les Arts Plastiques ! (part.1)

Quand j’étais au collège, un des cours d’Arts Plastiques avait été de dessiner son voisin. Pour mon jeune âge, le portrait de ma camarade de classe avait été plutôt réussi, à un détail près :

 Depuis, je me suis toujours méfiée des “artistes”

 (suite à la prochaine note)

Like it ? Share it !

    
    

Like it? Share it!:
0

Nuit en igloo…

Je vous l’annonce d’emblée : mon séjour à l’étranger pour mon anniversaire fut un fiasco (comme tout ce qui se rapproche de près ou de loin à 2014 ceci dit…). Je ne sais pas si ça fera l’objet d’une note, on verra.

En tous cas, dans le genre “j’ai-des-idées-pourries-pour-fêter-mon-anniversaire”, ça m’a fait penser à une autre anecdote (à la neige cette fois, pas dans le désert), où j’avais décidé de passer une nuit dans un igloo.

Récit en images, juste après la courte nuitée :

P. A. F. !

Oedème facial en cadeau cette année-là !

Oui, parce que, ce qu’on ne vous raconte pas, c’est que quand on dort dans un igloo, ce n’est pas vraiment le froid le problème… mais surtout le fait… qu’on glisse ! J’avais donc passé une bonne partie de la nuit à essayer de m’endormir… pour me rendre compte à 3h du mat’ que j’avais glissé hors de l’igloo (ma couverture de survie au-dessus de ma tête m’avait empêché de le constater) !

Bref, quand tu passes un tiers de ta nuit la tête dans le froid, puis 1h dans la pénombre à essayer toute seule comme une con de re-rentrer dans ledit igloo (car ça glisse, je vous le rappelle, en prenant de l’élan c’est pire, la glace vous redirige automatiquement vers la sortie…), ben on ressemble à un lamentin le lendemain :

Ça a beau être très mignon, transposé sur un humain c’est beaucoup moins fun. Si si.

Ma trogne aura mis plus de 4h à dégonfler. Commencer sa nouvelle année en ressemblant à Elephant Man, je vous assure qu’il y a mieux. Enfin notre mono nous a rassurés en nous racontant que ç’aurait pu être pire : en allant dans les hauteurs, certains randonneurs ont chopé un oedème cérébral… et là, ça vire au drame : les gens trouvent soudain qu’il fait très chaud et se mettent à courir à poil dans la neige. Autrement dit, à cette température, ils ne font pas long feu.

Bon j’ai échappé au pire, mais j’espère que dans les mois qui suivent, la chance tournera enfin du bon côté. On croise les doigts ?

Like it? Share it!:
0